Les essences forestières

Pour identifier les arbres, les forestiers parlent d'essences. Nos régions se distinguent par des sols fertiles et une grande variété d'essences. Les conditions climatiques sont surtout favorables à la forêt de feuillus (94% de la surface boisée). Les chênes, les hêtres, les peupliers ou d'autres essences précieuses comme le frêne, les érables ou le merisier sont également très présents. Cette richesse du milieu forestier s'explique par la présence de sols plus ou moins fertiles (substrats variés : schiste des Ardennes primaires , sables et argiles engorgés des Flandres...) par les différences de climat (variation des précipitations d'une zone à une autre) et par la diversité de gestion de chaque propriétaire forestier.

Part des différentes essences

Part des essences en Nord Picardie (png - 21 Ko)

Les chênes

Illustration chêne (jpg - 10 Ko)

On en trouve deux principales espèces : le chêne pédonculé, exigeant en lumière et sensible à la sécheresse et le chêne sessile, de tempérament plus forestier et plus résistant à la sécheresse.

Durée de vie : plusieurs siècles

Âge d’exploitation : de 100 à 200 ans


Le hêtre

Illustration le hêtre (jpg - 21 Ko)

Également appelé « fayard » et de tempérament très forestier, il apprécie l’humidité et peut s’accommoder de sols pauvres. Avec les changements climatiques, son avenir en Picardie est incertain sur des sols peu profonds ou des expositions trop chaudes ou sèches.

Durée de vie : 300 ans

Âge d’exploitation : avant 120 ans


Les feuillus précieux

Le merisier, le frêne, les érables, et d’autres fruitiers plus rares font partie de cette catégorie. Ils sont généralement de tempérament pionnier, apprécient la lumière et prospèrent surtout sur les sols riches. On les rencontre rarement en peuplement sur de grandes surfaces.

Âge d’exploitation : entre 60 et 100 ans

Illustration merisier frêne et érable (jpg - 38 Ko)

Le peuplier

Illusration le peuplier (jpg - 26 Ko)

Cette essence est un élément traditionnel de l’aménagement rural. De caractère peu forestier, il exige d’être en pleine lumière et pousse sur des sols riches et frais mais non marécageux.

Âge d’exploitation : de 15 à 30 ans


Les autres feuillus

Le bouleau, le charme, l’aulne, etc. ont leur importance car ils jouent un rôle écologique essentiel dans le sous-bois. Ils sont le plus souvent exploités jeunes pour le bois de chauffage.

Âge d’exploitation : de 40 à 80 ans

Illustration bouleau charme aulne (jpg - 30 Ko)

Les résineux

Illustration résineux - Pin (jpg - 13 Ko)

Assez peu présents dans nos régions, on rencontre l’épicéa commun dans les Ardennes primaires ; quant aux pins laricio et sylvestre, ils dominent sur les dunes du littoral ou certains sols sableux superficiels localisés sur Ermenonville par exemple.