Les types de peuplement

Le saviez-vous

Le saviez-vous (jpg - 76 Ko)

L'intervention humaine dans les forêts est très ancienne; à tel point qu'en France il n'existe pas de forêt qui n'ait été façonnée par l'homme.

Ainsi, jusqu'au XIXème siècle, le besoin en bois de chauffage et de construction nécessitait la mise en œuvre d'une technique appelée « taillie sous futaie » : elle consistait à obtenir sur une même parcelle des arbres d'âges différents; la futaie, composée des arbres les plus vieux donc les plus grands, fournissait le bois de construction.

Le taillis, de plus petite dimension, était destiné au chauffage et récolté tous les 10 à 15 ans. Avec l'apparition de nouvelles énergies et de nouveaux matériaux plus évolués, cette méthode de coupe a peu à peu disparu pour laisser place à d'autres types de sylvicultures :


La futaie régulière

Photo futaie régulière (jpg - 39 Ko)

Cette gestion consiste à suivre la croissance d'arbres d'âge identique sur une durée variant de 80 à 150 ans en effectuant régulièrement des coupes appelées éclaircies destinées à favoriser les plus beaux arbres. Les bois produits sont homogènes et de plus en plus gros à chaque éclaircie jusqu’à la coupe définitive.


Le taillis simple

Photo de taillis simple (jpg - 34 Ko)

La gestion consiste à couper à intervalles réguliers (25 à 35 ans) tous les arbres d’une parcelle. Cette technique permet de valoriser des terrains pauvres. Les bois sont donc de petites dimensions et ne fournissent généralement que des produits destinés au chauffage ou à l’industrie.


Le mélange futaie taillis

Photo de mélange futaie taillis (jpg - 36 Ko)

Le taillis est plus ou moins présent en fonction de la densité des arbres de futaie qui n’ont pas obligatoirement tous le même âge. La gestion est plus technique et regroupe : récolte d’arbres, éclaircie et travaux de régénération naturelle. Les bois produits sont logiquement très variés.


Part des types de peuplement en forêt privée

Photo des types de peuplement en foret privée (png - 20 Ko)