Observatoire Régional des Écosystèmes Forestiers

Créé en 2006, l’Observatoire Régional des Écosystèmes Forestiers (OREF) a pour objectif principal de caractériser l’évolution des forêts des Hauts de France face aux changements globaux (changement climatique, activité humaine, problèmes phytosanitaires divers…). Dans une moindre mesure, des milieux en connexion avec les forêts (milieux ouverts, habitats associés) sont également intégrés au dispositif.

Les objectifs

Feuille (jpg - 7 Ko)

Cet observatoire agit comme une sentinelle en scrutant l'écosystème forestier à travers différentes disciplines. On note sur le terrain l'évolution des indicateurs forestiers permettant d'observer l'impact du changement climatique sur la croissance des arbres, leur état de santé et la biodiversité...

  • Pour objectiver une situation complexe,
  • Pour effectuer une veille territoriale et alerter en cas de problèmes majeurs,
  • Pour comprendre l'évolution du changement climatique en cours,
  • Pour agir en adaptant la gestion forestière (choix des essences, pratiques sylvicoles).

 


Les acteurs du dispositif

Logos OREF (jpg - 15 Ko)

L’OREF est porté par le CRPF Hauts de France et rassemble de nombreux partenaires. Le comité de pilotage réunit des personnes ayant de bonnes connaissances locales et des responsables de réseaux nationaux. Les données sont collectées par le CRPF, l’ONF, des propriétaires forestiers, des chercheurs, des spécialistes thématiques (santé des forêts, botanique, ornithologie) et des gestionnaires.

« Cette plaquette a été réalisée dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière INTERREG IV A France (Manche) – Angleterre, cofinancé par le FEDER ».


Les indicateurs

Exemple de milieu suivi : Hêtraie chênaie (jpg - 15 Ko)

Notre regard est particulièrement orienté sur certains milieux, certains secteurs géographiques et certaines espèces forestières. Ils ont été sélectionnés parce qu'ils sont représentatifs de nos régions mais aussi par rapport à leur sensibilité présumée aux changements climatiques. 

Nous travaillons par exemple sur le hêtre, les chênes pédonculés et sessiles, le frêne, le merisier, l'érable sycomore et le châtaignier.

Les principaux milieux étudiés sont les hêtraies chênaies sur limons profonds et les hêtraies chênaies sur pente calcaire.


Six grands types d’indicateurs de l’évolution des écosystèmes forestiers sont suivis sur le terrain, notamment sur des placettes.

 

Indicateurs

Disciplines
Vigueur et santé des arbres 1

- Evolution de la durée de saison de végétation

- Evolution des dates d'ouverture des bourgeons foliaires et des dates de jaunissement foliaire

Phénologie
2

- Evolution de l’état de santé des principales essences forestières régionales

- Progression de certains parasites sensibles au climat (chenille processionnaire...)

Santé des arbres
3 - Evolution de la croissance des arbres Dendrométrie
Biodiversité 4

- Evolution de l’aire de répartition des espèces végétales forestières 

- Evolution des dates d’apparition des plantes printanières

Botanique
5 - Evolution des effectifs de passereaux communs Ornithologie
Météo 6

- Evolution des températures et de la pluviométrie

- Fréquence des évènements extrêmes (sécheresse, tempêtes…)

Météorologie

Méthodologie

Carte des placettes de l'OREF (jpg - 368 Ko)

La méthodologie définie s’appuie sur deux axes de travail complémentaires :

  • Le suivi d’un réseau de 38 placettes permanentes avec un protocole commun. Ce réseau est composé de placettes localisées en forêts privées et publiques sur lesquelles sont observés les différents indicateurs cités ci-dessus.
  • La rédaction de synthèses d’informations régionales regroupant des données déjà relevées (relevés botaniques, ornithologiques, maladie des arbres…) par nos partenaires locaux.

L’intérêt de ces synthèses est de compléter les observations relevées sur les 38 placettes afin de les infirmer ou de les confirmer.

Ce réseau fonctionne en partie grâce aux propriétaires privés qui suivent le dispositif dans leur forêt (placettes) et qui contribuent au recueil de données (notamment sur la phénologie), nous les remercions tout particulièrement.

À télécharger :

À consulter :