Boisement reboisement : les techniques d'entretien des plantations

Les reboisements installés après la seconde guerre mondiale arrivent à maturité et les peuplements sont progressivement coupés.

Selon les territoires, le renouvellement ne se fait pas systématiquement car c’est un nouvel investissement onéreux.

Nous recherchons à diminuer le coût du reboisement, en particulier des entretiens. 

Christophe Vidal, IDF Lyon

L’absence ou la présence de nettoyage ont effectivement des répercussions sur la dynamique de la végétation et peuvent rendre les entretiens coûteux les premières années après la plantation.

Les nouvelles méthodes de contrôle de la végétation que nous testons sur l'interligne ont pour but de limiter ces entretiens, et donc de diminuer le coût du reboisement.

Par exemple, dans le cas du renouvellement et surtout en moyenne montagne, le nettoyage en plein est souvent préconisé, avec un premier entretien sur la ligne.

L’andainage classique des branchages et des rémanents est une technique qui facilite la mise en place des plants. La préparation du sol n’est pas faite systématiquement.

Nous testons des solutions innovantes :

  • le nettoyage partiel, comme le broyage en bande ;
  • des préparations localisées au plant, avec des outils sur mini-pelle ou pelle mécanique, dans des parcelles avec ou sans nettoyage.

Autre exemple : la lutte contre la fougère aigle dans le Puy-de-Dôme.

Dans le cas d'une parcelle non mécanisable, la technique par bâtonnage sur la ligne est pratiquement trois fois plus chère que la technique à la débroussailleuse.

Nous cherchons à voir si dans le temps la fougère sera moins vigoureuse dans la partie bâtonnée, ce qui compenserait le surcoût initial.

Un réseau de chantiers de plantation dans 10 régions

Suite à la tempête de 1999, un réseau de 72 sites a été mis en place dans 10 régions. Au total, 81 placettes sont suivies. La campagne de mesures 10 ans après installation se termine en 2015, la campagne de mesure 15 ans après sera à prévoir.

De nouveaux dispositifs entretiens ont été installés et suivis depuis : 
- lutte contre la fougère aigle le Puy-de-Dôme ;
- lutte contre la concurrence herbacée (paillage, entretien mécanique, désherbage chimique) sur une plantation de robinier en Champagne Ardenne.

Plus de 20 références de reboisement essentiellement en résineux sont répertoriés pour actualiser les coûts.

Tout ce référentiel technique et économique accumule une somme d’informations à valoriser de manière globale et à réactualiser régulièrement. 

Le CNPF-IDF participe également aux travaux de la Mission Gestion de la végétation en Forêt (Inra de Nancy), dédiée à la recherche de technique de boisement. Il est notammment partie prenante au projet « Pilote » d’installation de comparaison de techniques de préparation de sol en forêt privé, avec le soutien des Cetef.