RESOFOP, enquêtes

Devant des nouveaux défis qui s’imposent aux forestiers, comme l’évolution des marchés, le manque de renouvellement des peuplements, le manque de débouchés des bois feuillus, ou les perspectives incertaines des impacts du changement climatique, il est apparu nécessaire de développer les connaissances sur les comportements des propriétaires. Le réseau d’observation de la forêt privée (Resofop) a été créé en partenariat avec la Fédération des Forestiers Privés de France. Il est soutenu financièrement par l’interprofession France Bois Forêt, ainsi que l’Union de la Coopération Forestière Française avec un appui financier complémentaire pour l’enquête de 2015.

Olivier PICARD, Julie THOMAS, François DIDOLOT

Actions et partenariats

Resofop

En 2015, le réseau d’observation de la forêt privée a mené une enquête auprès de 2 800 forestiers privés pour connaître leur comportement vis-à-vis de leur consentement à couper du bois. Ces enquêtes ont été menées par le Crédoc, à partir des échantillons tirés au sort issus de fichiers cadastraux détenus par le CNPF.

Pour valider et coordonner les actions du Resofop, un comité de pilotage a été créé pour approfondir les résultats des enquêtes et les analyses mais aussi pour préparer les futurs questionnaires. Il est composé de forestiers privés, de directeurs de CRPF, et de scientifiques en économie et sociologie.

Afin de valoriser les résultats de l’enquête 2015, il est prévu de réunir des groupes de travail régionaux qui rapporteront leurs travaux lors d’un séminaire en octobre 2016.

Parallèlement aux activités du Resofop, le CNPF est partie prenante d’autres projets qui s’inscrivent dans le même objectif de mieux connaitre les besoins des forestiers privés :

Cost Facesmap

Projet européen dans lequel le CNPF est représenté par 2 personnes. Ce projet repose sur un travail interdisciplinaire entre les acteurs publics et privés et vise à tirer des conclusions et des recommandations pour les politiques forestières, la pratique de la gestion des forêts, la formation continue et la recherche future.

En 2015 chaque pays membre a rédigé un « country report » avec un plan prédéfini et identique pour tous qui a été  publié en 2015 sous l’égide de l’Institut Européen de la Forêt.

Autres projets

Projet Geowillcut déposé à l’appel à projets « Réacctif 3 » de l’Ademe, en collaboration avec l’IGN et l’Irstea, afin de croiser des données physiques de l’IGN issues des enveloppes des PSG, avec des données sociologiques sur le consentement à couper des propriétaires privés. Le projet n’a pas été accepté en 2016.

Projet d’échanges, dans le cadre du RMT Aforce, avec l’Isfort du Québec, pour aborder les conditions du changement des pratiques en vue de l’adaptation au changement climatique.

Participation à une enquête européenne sur le comportement des propriétaires forestiers vis-à-vis du changement climatique. Le CNPF a proposé une version « française » afin de tenir compte des enquêtes précédentes.

Partenariats

Forestiers Privés de France, laboratoire d’économie forestière (Lef Nancy), Service Statistique et Prospective du Maaf, UCFF, partenaires européens.

 

Résultats et perspectives

Plusieurs articles sont parus en 2015 dans Forêt entreprise (n°222).

Les résultats des différentes enquêtes internationales, européennes et françaises montrent toutes, les mêmes tendances de comportement des propriétaires forestiers : attachement sentimental à leur bois, responsabilité environnemental, patrimoine à valoriser, vient ensuite la notion de revenus économiques.

L’année 2015 a permis d’approfondir les résultats des enquêtes précédentes, de manière à en tirer les enseignements pour le développement forestier futur, autour des notions du changement de pratiques pour s’adapter aux nouvelles conditions économiques, climatiques, sociales et environnementales. En 2016, un séminaire sera l’occasion de proposer des pistes pour faire évoluer les messages du développement forestier.