Le CNPF accompagne les entreprises

La forêt privée française est très morcelée : 89% des propriétaires possèdent moins de 4 ha de forêt.

C'est pourquoi le CNPF propose aux entreprises des projets basés sur des structures de regroupement des propriétaires forestiers.

En plus des projets « classiques » de boisement, nous imaginons des projets de reboisement sur des forêts impactées (tempêtes, neiges lourdes, incendies, attaques sanitaires...), d’amélioration des forêts, de conversion de taillis en futaie ou encore d’enrichissement des peuplements.

Pour chaque projet proposé, nous calculons le gain carbone induit par le financement d’un itinéraire sylvicole "carbone +".

Nous apportons les outils et les explications pour que l’entreprise s’approprie par la suite son projet et puisse le valoriser en interne ou en externe.

En bref, dans un projet carbone, nous nous chargeons d’apporter un niveau de garanties élevé à l’entreprise et d’assurer la pérennité du projet financé :

  • en regroupant les propriétaires au sein d’associations syndicales libres de gestion forestière (ASLGF) ou de groupements forestiers,
  • en exigeant l’agrément d’un document de gestion durable concerté fixant la gestion forestière (coupes et travaux) sur une période allant de 10 à 20 ans.

Par ailleurs, nous appuyons l’entreprise et les propriétaires lors de la rédaction du contrat et estimons le gain carbone et les co-bénéfices du projet.


Projet carbone au CNPF (gif - 33 Ko)

Aux côtés d'I4CE et du GIP Massif central, le CNPF est engagé dans le programme européen VOCAL (financé par le FEDER Massif central) qui vise à créer un référentiel national de certification carbone approuvé par le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer pour fin 2017-début 2018.

Enfin, le CNPF compte parmi les membres fondateurs du Club carbone-forêt-bois, créé par l'ex CDC Climat-Recherche (I4CE).

À consulter :


logo i4ce (png - 35 Ko)
logo GIP Massif Central (jpg - 23 Ko)