IBP

L’Indice de biodiversité potentielle, l'IBP, est un outil permettant aux gestionnaires forestiers d’intégrer aisément la biodiversité taxonomique ordinaire dans leur gestion courante.

Cet indicateur, simple et rapide à relever, permet d’évaluer la capacité d'accueil d'un peuplement forestier pour les êtres vivants (plantes, oiseaux, insectes...), et d’identifier les points d'amélioration possibles lors des interventions sylvicoles.

Utiliser l'IBP

Réaliser des relevés

Relevés sur une placette IBP - Photo Philippe Gaudry © CNPF

Tous les documents pour vous aider à réaliser les 3 étapes du diagnostic IBP.

Réaliser des relevés IBP

Se former à l'IBP

Observation en forêt des critères de l'IBP. Photo Etienne Beraud © CNPF

Des ressources pédagogiques et des stages pour apprendre à utiliser l'IBP

Se former à l'IBP

Se documenter sur la biodiversité

Documentation IBP

Des documents pour améliorer vos connaissances sur la biodiversité et comprendre le diagnostic IBP.

Se documenter

La R&D autour de l'IBP : un outil en évolution constante

La définition de l'IBP évolue régulièrement, tant sur la forme que sur le fond : intégration de connaissances nouvelles, amélioration de l’ergonomie ainsi que de la pertinence et de la précision des définitions, pour une description plus facile et de meilleure qualité. 

Ces améliorations constantes se font grâce aux programmes de Recherche et Développement menés par le CNPF-IDF et ses partenaires, en France et à l'International.

Cependant, les bases de l’IBP restent inchangées depuis l’origine : 10 facteurs clés avec des scores entre 0 et 5, une grille unique pour la France métropolitaine, et un diagnostic de terrain facile et rapide, accessible à toute personne non spécialiste des groupes taxonomiques.

  • Depuis 2008, un programme de Recherche & Développement est conduit par le CNPF (IDF et délégations régionales) et l'INRAE UMR Dynafor pour améliorer l’IBP, intégrer les connaissances nouvelles et répondre aux besoins des utilisateurs.

    Ce programme associe de nombreux acteurs du monde forestier (chercheurs, propriétaires, professionnels, enseignants) et bénéficie du soutien financier du ministère en charge de l’Environnement, qui a inscrit l’IBP en 2011 dans la Stratégie nationale pour la biodiversité.

    Le volet développement de ce programme est piloté par le CNPF, avec comme axes :

    • diffuser l’IBP à l’échelle nationale par la formation et la communication ;
    • améliorer la mise en œuvre de l’outil (méthodes de relevé...).

    Le volet recherche est piloté par l’INRAE, avec comme axes :

    • effectuer une recherche approfondie sur les facteurs de l’IBP ;
    • quantifier la signification écologique de l’IBP ;
    • évaluer l’applicabilité de l’IBP (effet observateur...).

    Plus d'infos dans les 2 références à retrouver ci-après :

    N’hésitez pas à transmettre vos remarques aux auteurs.

  • L’extension de l’IBP à l’étranger se fait lors de plusieurs projets R&D européens, et à travers un Comité International d’experts de l’IBP destiné à coordonner les projets, les tests et les utilisations de l’IBP, actuellement sur au moins 10 pays.

    Devant la demande croissante d’utilisation de l’IBP à l’étranger, ces programmes permettent d’assurer l’évolution et l’adaptation de l’IBP à d’autres contextes géographiques, dans la continuité de la définition initiale et le respect du cahier des charges.

    Ils prolongent le programme national R&D sur l’IBP avec une ouverture internationale et des échanges avec de nombreux organismes européens et du Bassin méditerranéen, poursuivant le travail de co-construction de l’IBP réalisé en France, pour en améliorer la pertinence.

    Poster IBP - Actes du XVe Congrès Forestier Mondial 2022

    Life BIORGEST

    Life GoProFor

    Comité international d’experts (CIE) de l’Indice de Biodiversité Potentielle (IBP)

    L'IBP : comment l’étendre à l’ensemble des forêts méditerranéennes ?

    Index of Biodiversity Potential (IBP) : How to extend it to Mediterranean forests ?

  • Il existe des exemples de prise en compte de la biodiversité sur un territoire, en particulier suite à l’appel à projets du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Énergie, qui a permis de soutenir financièrement 25 projets favorisant la prise en compte de la biodiversité, entre 2013 et 2015.

    Le CNPF a participé à ce programme au travers de 17 projets, dont 12 avec un volet utilisant l’Indice de Biodiversité Potentielle (IBP). En association avec de nombreux partenaires, des actions concrètes ont ainsi pu être menées, illustrant les possibilités d’intervention sur un territoire et l'utilisation de l’IBP dans les stratégies locales de développement forestier.

    Approches territoriales de la biodiversité

Ressources bibliographiques

Vous souhaitez connaître la justification et les fondements de l’IBP ? Vous voulez accéder aux travaux menés sur cet indice ou sur les facteurs associés ? Parmi toutes les publications, vous pouvez consulter les articles suivants.

Conception de l'IBP - Contacts

L’IBP a été conçu par L. Larrieu (CRPF Occitanie / INRAE UMR Dynafor) et P. Gonin (CNPF-IDF) en 2008 :

Il est issu des études menées par leurs auteurs, complétées par une analyse bibliographique d’études internationales et l’avis de nombreux experts, ce qui donnent à l’IBP une pertinence pour l’ensemble des forêts françaises métropolitaines.

Contacts : 

Le logo et le nom IBP sont des marques déposées en France et dans l'Union Européenne.