Leader de la conception de projets Bas-Carbone

Le CNPF est le leader de la conception de projets carbone sur mesure compatibles avec le label Bas-Carbone. Il accompagne les entreprises et les établissements publics ou collectivités qui souhaitent mettre en œuvre des projets de compensation carbone en forêt privée en France entreprises, pour une contribution climatique responsable dans le cadre de leur stratégie de RSE ou de développement durable.

Le CNPF propose son ingénierie et son expertise C+for, qu’il a développées depuis 2012, dans la conception de projets locaux sur mesure déposés auprès du label Bas-Carbone. Son engagement est guidé par le besoin de proposer des solutions financières pour l’investissement forestier qui assurent un stockage additionnel de carbone et le développement des co-bénéfices environnementaux et socio-économiques.

100% de nos projets labellisés Bas-Carbone sont financés ! Contact : carbone@cnpf.fr

Le CNPF tient à jour une liste de projets carbone labellisables qu’il propose aux entités souhaitant avoir une contribution carbone.

Cliquez sur un point de la carte pour afficher des informations détaillées sur chaque projet.

  • En vert les projets de boisement : ils concernent des terres agricoles non cultivées ou des friches embroussaillées abandonnées depuis plusieurs années.
  • En marron les projets de reboisement : il s’agit de forêts en situation d’impasse sylvicole dont le potentiel de séquestration du carbone est limité voire remis en cause. Elles sont en partie dégradées, détruites par des incendies, des tempêtes, des attaques sanitaires ou impactées par le changement climatique (essence désormais non adaptée aux conditions climatiques ou du sol). Un reboisement nécessite la récolte du peuplement dégradé avant la plantation de la nouvelle forêt.
  • En bleu les projets de conversion de taillis en futaie : cette initiative est moins connue du grand public. Elle consiste à gérer une forêt
    en y pratiquant des coupes adaptées qui vont contribuer à séquestrer le carbone sur le long terme. En passant d’une gestion de taillis
    (plusieurs brins sur une même souche) à une gestion en futaie, des gains en séquestration de carbone peuvent être envisagés.
  • En orange les projets de sylviculture du pin d'Alep : ces projets consistent à gérer des surfaces de pin en zone méditerranéenne de façon à produire davantage de bois de qualité et de diminuer la sensibilité à l’incendie de ces forêts sur le long terme.
  • En noir les projets carbone déjà réalisés avec nos partenaires.

Cette carte en ligne n’indique qu’une partie des projets que le CNPF collecte. Elle ne prétend à aucune exhaustivité ; c’est pourquoi, l'absence de propositions dans votre département ne signifie pas pour autant qu’aucun projet n’est identifié. Le CNPF peut répondre à des demandes particulières et développer des projets sur mesure, au plus près de vos attentes.

Avec 57 projets labellisés en mai 2022, le CNPF est numéro 1 de la contribution carbone en forêt. Un savoir-faire unique dans le financement de projets carbone, expliqué dans le catalogue C+for de la contribution carbone en forêt :

Comment demander un projet au CNPF ?

Plusieurs entrées sont possibles :

  • localisation géographique : le CNPF y répond en concevant sur mesure des projets qui correspondent à vos exigences ;
  • budgets RSE ou DD alloués à des opérations de contribution carbone : le montant attribué conditionne souvent l'envergure du projet et des travaux qui seront réalisés ;
  • quantité de CO2 à compenser : le CNPF peut également concevoir des projets en calibrant vos besoins ;
  • prix à la tonne de CO2 : le CNPF est l’acteur qui a le plus de recul sur cette métrique grâce aux nombreux projets quantifiés depuis plusieurs années.

Ils nous font confiance

logo des partenaires carbone du CNPF

Besoin d'une proposition sur mesure ?

 

logo Label Bas-Carbone

Le CNPF continue de contribuer au développement du Label Bas Carbone en assurant la révision et l’amélioration des méthodes existantes. Il cherche à proposer de nouvelles méthodes pour couvrir d’autres problématiques forestières. L’objectif est d’étendre ce label à d’autres pratiques sylvicoles, pour tenir compte de la diversité des forêts et leur permettre de bénéficier du financement innovant issu du stockage additionnel du carbone.