Label Bas-Carbone

Avec le programme Vocal (2015-2018), financé par le fonds européen de développement régional Massif central, le CNPF et ses partenaires I4CE (Institut de l’économie pour le climat) et le GIP Massif Central ont contribué à faire émerger un cadre pour la compensation volontaire de l’empreinte carbone dans le secteur forestier notamment : le label Bas-Carbone.

Ce référentiel national a été agréé par le ministre de la Transition écologique et solidaire et le Premier ministre et publié au Journal officiel de la République française du 29 novembre 2018.

logo Label Bas-Carbone (jpg - 410 Ko)

Depuis avril 2019, le label Bas-Carbone est désormais opérationnel puisque les trois premières méthodes forestières rédigées par le CNPF ont été validées par le ministère de la Transition écologique et solidaire, annexées au label et publiées. Ces méthodes concernent :

  • Le boisement de terres agricoles ou de friches embroussaillées ;
  • La reconstitution de forêts dégradées (tempête, incendie, dépérissement intense) ;
  • La conversion de taillis bien venants en futaies sur souches.

Pour rédiger ces méthodes, le CNPF s’est inspiré de projets pilotes réalisés sur le territoire du Massif central (Lozère, Puy-de-Dôme, Haute-Vienne, Ardèche et Dordogne) et pour lesquels les travaux des forestiers ont été financés en partie par le Groupe La Poste.

Lire l’article « Le carbone au CNPF, un savoir-faire au service des forestiers et des entreprises responsables » publié dans le numéro spécial carbone de la revue Forêt-entreprise n°245. 

À consulter :


Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter la page officielle du label Bas-Carbone sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire ou à acheter le numéro spécial carbone de Forêt entreprise.


Quelles sont les méthodes forestières ?

Taillis de châtaignier balivé en Haute-Vienne - Projet financé par La Poste © Olivier Gleizes (jpg - 4675 Ko)

Taillis de châtaignier balivé en Haute-Vienne - Projet financé par La Poste

Les méthodes forestières indiquent quels sont les critères d’éligibilité des projets forestiers, comment on démontre l’additionnalité (aides publiques existantes, calcul économique), quel scénario de référence on choisit, comment on prend en compte le risque de non-permanence du carbone (risques pesant sur le peuplement), comment on calcule ce carbone et comment on assure le suivi et la vérification des projets.

Vous pouvez télécharger les méthodes ainsi que les formulaires de projet ci-après.

À télécharger :


Vous êtes une entreprise, un établissement public ou une collectivité souhaitant compenser ?

Fort de son expertise reconnue sur le sujet, le CNPF se tient à disposition des potentiels financeurs (entreprises, établissements publics, collectivités territoriales, particuliers) pour leur proposer des projets de compensation carbone sur mesure, compatibles avec le label Bas-Carbone.

À ce titre, le CNPF détient la plus grande base de données de projets potentiels à ce jour. Nous vous invitons à regarder l’ensemble de nos projets sur notre carte en ligne comprenant plus de 250 projets carbone à financer partout en France !

Contact : carbone@cnpf.fr

À consulter :


Vous êtes un propriétaire et souhaitez nous soumettre un projet carbone ?

Tout propriétaire peut entrer en contact avec le CNPF pour ajouter son projet carbone sur notre cartographie en ligne, en attendant de trouver un financeur.

Lorsque nous aurons des demandes géographiquement spécifiques, les projets référencés sur cette carte en ligne seront étudiés en priorité. Ils ont donc plus de chance d’être un jour proposés au financement d’une entité souhaitant compenser ses émissions de CO2 en forêt.

Contact : carbone@cnpf.fr