Vidéo - Les chênes, chronique d'une reconquête

Vidéo - Le 13/10/2020

Les chênes, chronique d'une reconquête

Les chênes ont pu recoloniser rapidement toute l'Europe après les dernières glaciations grâce à des stratégies efficaces : dissémination des glands par les geais, hybridation entre espèces, points de recolonisation. Le chêne pubescent a profité de cette diffusion, et on peut chercher aujourd'hui à favoriser son expansion vers le Nord en s'appuyant sur ces stratégies naturelles.

En effet, le caractère thermophile du chêne pubescent est peut-être une solution face au changement climatique qui affecte de plus en plus les chênes pédonculés et sessiles.

Interview d'Alexis Ducousso, chercheur à l'Inrae, pour le projet ConQueth du CNPF.

Les actions proposées dans le cadre du projet concernent plusieurs régions de la moitié nord du pays, zone comptabilisant plus de 2 millions d’hectares de chênaies et regroupant la majorité des chênaies à haute valeur ajoutée du pays.

Les anciennes régions Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Centre, Ile de France, Normandie et Bourgogne, qui disposent d’une ressource en chêne pubescent (IGN, 2011) et qui se situent en limite nord de son aire de distribution, sont particulièrement impliquées.